La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Présentation


JPEG - 106.8 ko

Cette école de la Province de Namur est la seule à proposer des études artistiques, permettant l’acquisition de bases techniques artistiques tout en développant la personnalité, la réflexion et la sensibilité.

Un parcours riche d’expériences diverses dont l’objectif final est de préparer aux multiples possibilités de l’enseignement supérieur artistique, quel que soit le domaine envisagé.

Des métiers à portée de tous

JPEG - 100.4 ko

L’EMAP offre également une formation professionnelle dans les domaines aussi variés que la vente, l’horticulture, le stylisme, les agents d’administration et d’accueil.

Tous les élèves ont accès, après réussite de leur 6ème année à une 7ème "gestionnaire de très petites entreprises".


À propos-img
À propos-img

Historique


La section Beaux Arts

JPEG - 57.7 ko

L’Académie des Beaux-Arts de Namur fut fondée en 1835 sous le maïorat de Jean-Baptiste Brabant avec pour dénomination le nom d’« Académie de peinture et de paysage », il faut attendre l’après deuxième guerre pour que le nom d’Humanités soit évoqué. L’arrivée de l’architecte bruxellois Georges Lambeau en 1947 va permettre à l’Ecole des Beaux-arts de se distinguer de l’Académie des Beaux-Arts et de se donner un statut plus formel que celui en vigueur. En effet, avant 1973, les étudiants ne recevaient qu’une simple attestation de fréquentation à la fin de leurs études.
Sous son impulsion, et à partir de 1973 les termes d’Humanités Artistiques / Ecole des Beaux-Arts, vont se concrétiser, avec à la clé un véritable diplôme de fin de secondaire reconnu par le Ministère, pour tout élève ayant réussi les quatre années de formation.

Cette filière artistique porte le nom « d’enseignement secondaire artistique » (à ne pas confondre avec l’enseignement secondaire technique), elle n’est organisée que dans 4 établissements en Fédération-Wallonie-Bruxelles.

A savoir :

  • A Bruxelles avec l’Académie Royale des Beaux-Arts,
  • A Tournai avec l’Académie des Beaux-Arts (IPES)
  • A Liège avec l’Académie Royale des Beaux-Arts
  • Et à Namur avec la section « Beaux-Arts » (anciennement Ecole des Beaux-Arts de Namur) de l’IPRL / Institut provincial Roger Lazaron

Les sections « Professionnelles »

1975
Création de l’Ecole professionnelle par la transformation d’un 4ème degré : 160 élèves pour deux sections

  • Vente - étalage
  • Habillement

1980
Ouverture de deux nouvelles options

  • Cuisinier – restaurateur (option maintenant rattachée à l’Ecole Hôtelière provinciale, l’EHPN)
  • Horticulture – Art floral

1990
Ouverture du 3e degré dans l’ensemble des options qui constituent l’école suite à la scolarité obligatoire jusque 18 ans.

1991
L’Ecole professionnelle devient « Ecole professionnelle Roger Lazaron »

1992
Ouverture de deux 7e années

  • Hôtellerie
  • Gestion des petites entreprises

1996
Fusion de l’« Ecole professionnelle Roger Lazaron » avec l’« Ecole des Beaux-Arts »
Suite à la nouvelle règle de la Communauté française qui veut que tout établissement doit atteindre la norme de 400 élèves.

2001
Ouverture de la 7ème année de la section Horticulture.
« Techniques de productions horticoles et/ou décorations florales »

2012
Reprise par la Province de l’Institut au 01 janvier 2012.
L’Institut provincial Roger Lazaron fusionne avec l’IPES de Seilles au 01 septembre 2012.